Le 18 juin 2018, la ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire s’est réveillée dans un véritable cauchemar. Sur tous les réseaux sociaux, des photos et des vidéos de la catastrophe circulent, des personnes disparues, emportées par les eaux sont signalées et une chaîne de solidarité se met en place pour donner l’alerte et venir en aide aux victimes.
La page « Inondations à Abidjan, en Côte d’Ivoire » est lancée sur Facebook. Elle propose deux types d’action :
1.Assistance : l’utilisateur indique s’il est en sécurité ou en danger ;
2.Communauté : pour « trouver de l’aide » ou « proposer de l’aide »
Cette interface facile à utiliser est reliée à une autre page, celle de « Police secours ».

Dans toutes les communes touchées de la ville (Abobo, Koumassi, Riviera allabra, Abbata, Yopougon, etc.) des groupes de solidarité se sont créés avec un relai sur les plus grosses communautés comme par exemple Observatoire Démocratique de Côte d’Ivoire (ODCI) pour inciter à l’action. Des parlementaires, des donateurs privés, le gouvernement et même quelques marques commerciales ont rapidement suivi le mouvement.

Pour en savoir plus sur les mesures à observer avant, pendant et après les inondations, voici notre sélection de sites :
https://www.gouvernement.fr/risques/inondation
https://www.preparez-vous.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/flds-wtd/index-fr.aspx
https://www.urgencequebec.gouv.qc.ca/Fr/situation-urgence/Pages/Inondation.aspx
https://www.gouvernement.fr/partage/5568-que-faire-en-cas-d-inondation

 

SH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *